Héraldique fantasy, un livre de Guillaume Dégé

Artiste et enseignant à la Haute école des arts du Rhin, Guillaume Dégé figure parmi les pères spirituels des éditions Magnani, lesquelles ont choisi avec Héraldique Fantasy de faire partager et redécouvrir son travail unique de dessinateur de livres.Ce recueil présente une centaine de dessins mettant en pages et en images un roman graphique familial crypté sur une multitude de blasons et d’emblèmes médiévaux fantastiques.

Lire Guillaume Dégé est une forme d’égyptologie, au sens où l’auteur ne se donne au lecteur qu’à travers l’interprétation et le décodage de ses dessins aussi ésotériques qu’autobiographiques. Héraldique Fantasy invite autant à contempler qu’à déchiffrer les mystérieuses et splendides armoiries imaginaires de son auteur. Un authentique trésor familial que l’on ne veut pas garder secret.

80 pages couleur, broché, 15 euros, disponible

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Blanc, un livre de Margaux Othats

Une petite fille dessine bien au chaud, chez elle.En regardant par la fenêtre elle s’aperçoit qu’il neige dehors. La petite dessinatrice cesse son activité et sort pour jouer dans le blanc du paysage (qui est aussi celui du livre). Elle fait alors évoluer une simple boule qu’elle roule de pages en pages en une immense boule de neige, laquelle révèle sur son passage tout ce qui se cache sous le sol enneigé… Avec ce livre muet entièrement réalisé au crayon (de papier et de couleurs), Margaux Othats joue cette fois avec l’espace naturellement blanc des pages du livre pour dérouler un récit poétique et léger sur le sortir de soi, sur le dégel aussi bien extérieur qu’intérieur. Le livre joue également avec des dessins en noir et blanc qui passent progressivement en couleurs en fonction des actions de son personnage. Cette manière d’associer la mise en pages et le dessin comme acteurs en eux-mêmes du récit inscrivent Margaux Othats avec son livre Blanc dans la lignée artistique et spirituelle d’auteurs tels que Remi Charlip ou Bruno Munari.

28 pages, livre souple, 12,90 euros, disponible

Posted in Margaux Othats | Leave a comment

Fantasma, de Maïté Grandjouan

Un homme tombe fou amoureux d’une femme belle et mystérieuse vivant seule dans la maison en face de chez lui. Posté à sa fenêtre, il se met à l’épier quotidiennement. Elle est devenue son obsession. De jour comme de nuit, tapi dans l’ombre, il l’observe et la désire en secret. Un soir, un incendie brûle la maison de sa troublante voisine. Le voyeur solitaire aperçoit alors deux silhouettes masquées vêtues de toges blanches sortir subrepticement de la demeure en flammes en emportant le corps inconscient de celle qu’il aime. Notre amoureux clandestin quitte aussitôt le confort et la pénombre de son observatoire pour se lancer à la poursuite de l’être aimé et des sinistres individus qui l’ont enlevé. Une enquête et une odyssée qui vont le conduire successivement chez un psycho-mage hypnotique, dans les méandres des rêves, au sous-sol d’un fast-food ésotérique, jusqu’au repaire en bordure du monde d’une secte invisible ; et même au-delà du monde des morts ! Première bande dessinée de Maïté Grandjouan, Fantasma est un polar initiatique où se côtoient amour obsessionnel, mystères occultes et symboles secrets. Avec une fin tragique en apothéose (digne de Vertigo d’Alfred Hitchcock) qui annonce la renaissance de soi-même après avoir survécu au défi de l’amour face à la mort, du désir face au deuil.

120 pages couleur, relié-toilé, 29 euro
en librairie à partir du 11 octobre

Posted in Maïté Grandjouan | Leave a comment

Recueil n°1 de Jérémie Fischer

Jérémie Fischer a séjourné à Manosque et à Forcalquier dans les Alpes de Haute-Provence tout au long de l’automne en 2014. Pendant cette résidence d’auteur, il arpente la nature et les étendues sauvages de la région. Au cours de ses pérégrinations, l’ancien élève des Arts décoratifs de Strasbourg réalise des collages paysagistes en filiation avec Matisse et la peinture cubiste. Ce livre en grand format est un recueil des plus beaux collages et des plus belles peintures de Jérémie Fischer qui révèle toute la profondeur du talent de metteur en pages de ce jeune artiste. Les éditions Magnani contribuent à faire découvrir, avec ce Recueil n°1 de Jérémie Fischer, un pan plus large de son travail personnel. Cet ouvrage présente une sélection de ses expérimentations graphiques les plus radicales ; un extraordinaire voyage visuel sous forme de livre qui révèle l’illustrateur du Veilleur de Nuit comme l’un des véritables fils spirituels des avant-gardes modernistes du XXe siècle.

32 pages, broché, couleurs, 24 euro
disponible en librairie

Posted in Jérémie Fischer | Leave a comment

Un Jour Dehors, de Margaux Othats

Deux garçons construisent des cabanes dans la forêt. Pendant leurs jeux quotidiens ils doivent respecter une règle simple : ne jamais sortir des bois où ils jouent. Un jour, l’un des deux amis franchit la lisière de la forêt et disparaît dans les airs, emporté par un brusque coup de vent. Son camarade part alors à sa recherche et transgresse à son tour l’interdit en s’aventurant hors de la forêt. Un premier jour en-dehors des bois qu’il a toujours arpenté et qui démarre pour lui un véritable voyage initiatique.

Margaux Othats réalise un second livre hautement symbolique et psychologique avec lequel elle joue avec toujours plus de raffinement et de simplicité tant sur le format que sur sa manipulation pour mettre en pages son récit. Un jour dehors présente de multiples interprétations avec des thèmes chers à son auteur : la séparation, l’initiation, l’émancipation… le dépassement de ce qui nous manque pour se révéler à soi-même et renaître.

48 pages couleur, relié, 16 euro
disponible en librairie

Posted in Margaux Othats | Leave a comment

Pacho Rada et Johanna Benz primés à la Foire de Bologne

Pacho Rada, la légende! de Johanna Benz a reçu le Prix du Premier Livre (Opera Prima) des Bologna Ragazza Awards décernés chaque année par la Foire internationale du livre de Bologne.

Posted in Johanna Benz, Pacho Rada | Leave a comment

L’Homme en Pièces, de Marion Fayolle

Premier livre de Marion Fayolle, L’Homme en Pièces collecte une cinquantaine d’histoires courtes sous forme de scénettes de bandes dessinées sans paroles dans lesquelles l’auteur de La Tendresse des Pierres pose, tant les fondations de son langage graphique, que celles de ses préoccupations littéraires : une ligne claire et sensible qui la distingue aussitôt, un surréalisme et des allégories inimitables, un regard poétique sur la famille et les rapports hommes-femmes…

L’Homme en Pièces marque le départ d’une œuvre et d’un auteur incontournables de la bande dessinée moderne.

64 pages couleur, relié, 20 euro
disponible en librairie

Posted in Marion Fayolle | Leave a comment

Ciné-club, de Simon Roussin

En parallèle de ses livres et de ses travaux d’illustrateur, Simon Roussin a commencé depuis 2011 à redessiner des scènes des films de sa vie. Chefs-d’œuvres et monstres sacrés de l’histoire officielle du cinéma cohabitent à égalité avec chefs d’œuvres et monstres
sacrés de sa culture personnelle.

Ce recueil intitulé Ciné-club rassemble en un beau et épais volume de 200 pages, 4 années de dessins à la passion contagieuse. Plus d’une centaine de classiques, de films d’auteurs et de genre, d’acteurs et d’actrices cultes d’Hollywood, de héros et d’héroïnes de la nouvelle vague, mais aussi de figures mythiques du cinéma français populaire, se succèdent en vignettes dessinées au trait et aux feutres par Simon Roussin. Véritable salle de projection idéalisée en un livre, Simon Roussin fait son Ciné-club et partage l’essentiel de ses références cinématographiques en distribuant à tour de bras les hommages aux films et aux interprètes qui nourrissent son histoire et son imaginaire.

Ce recueil de dessins est un livre indispensable pour tous les cinéphiles et les amateurs de popcorn qui ne savent pas toujours quoi regarder (ou revoir) sur le petit ou le grand écran; mais aussi pour tout ceux et toutes celles qui recherchent une monographie particulière consacrée au travail de dessinateur de Simon Roussin. Ciné-club rendant compte au fil de ses pages de toute l’évolution de ce fauve de la ligne claire.

208 pages couleur, broché, 20 euro
disponible en librairie.

Posted in Ciné-club, Simon Roussin | Leave a comment

Le Voleur des Mers, de Julien Magnani

Le Voleur des Mers vit dans un château sur une île déserte. C’est un personnage mystérieux et solitaire, vêtu d’un chapeau, d’une cape et portant des bottes. Il ne quitte son repaire que pour aller cambrioler les navires à bord de son sous-marin et partir ensuite dépenser son or en livres et en provisions chez les habitants d’un étrange village installé non loin de sa cachette. Recherché par la marine de guerre qui a juré sa perte, le voleur des mers se fait discret lorsqu’il arpente les rues du village. Il attire pourtant l’attention du fils du pêcheur qui rêve de prendre le large avec lui et de percer son secret…

Après Le Jouet et La Machine à Lettres aux éditions MeMo, puis Maison; Le Voleur des Mers marque une évolution dans le travail de Julien Magnani : l’auteur se libérant d’un graphisme purement géométrique pour partir sur de nouvelles images au service d’un récit sur l’imaginaire, le secret et la filiation qui s’inscrit dans la nostalgie littéraire de Stevenson, Verne, Defoe et la recherche graphique de De Stijl et du Vhutemas.

64 pages couleur, broché-toilé, 15 euro
disponible en librairie.

Posted in Julien Magnani, Le Voleur des Mers | Leave a comment

L’Oiseau Oisif, de Camille Louzon

Un oiseau trop fainéant pour se fatiguer à battre des ailes, choisit de se servir de tout ce qui peut voler à sa place pour partir dans le ciel et voyager: avions, montgolfières, chauves-souris, parapentes, hélicoptères… Un jour, alors qu’il traversait les cieux avec un cerf-volant, un accident se produit et le fait s’écraser dans la jungle. L’oiseau y fait alors la connaissance d’un paresseux se prélassant dans les arbres. Un oiseau oisif et un paresseux, c’est aussitôt le début d’une grande amitié! Quand un jour un gigantesque incendie se met à ravager la jungle et à tout bruler sur son passage…

L’Oiseau Oisif est le second livre de Camille Louzon, après Le Ventre de Basile paru en 2013 aux éditions Magnani. L’auteur y poursuit ses peintures naïves, loufoques, poétiques, toujours plus foisonnantes et colorées au service d’un récit sur la différence et l’amitié comme moteur de progrès sur soi.

32 pages couleur, grand format à l’italienne, 16 euro
Parution le 22 mai en librairie

Posted in Camille Louzon, L’Oiseau Oisif | Leave a comment